L’auto-approvisionnement en péril

La Suisse importe déjà près de 60% des denrées consommées dans le pays. Les experts prédisent une diminution de plus de 30% de la production locale si les 2 initiatives sont acceptées le 13 juin.

Il est terrifiant d'imaginer dépendre presque totalement de l'étranger pour se nourrir. De surcroît, on sait pertinemment que l'agriculture étrangère, même bio, n’est pas comparable à celle de la Suisse. En effet, notre pays est leader mondial en matière d'écologie de protection des eaux, de l'environnement et du bien-être animal.

Nos autorités ont toujours veillé à garder une marge d’auto-approvisionnement raisonnable en soutenant l'agriculture du pays. Elle le fait par le biais des paiements directs. Les 2 initiatives phytos cherchent à éliminer ce revenu pour une grande partie des paysans car rares seront ceux qui pourront satisfaire à leurs exigences démesurées et irréalistes.

Garantissons notre sécurité et notre indépendance alimentaire. Soutenons notre agriculture et votons 2xNON le 13 juin.

- G.M., arboriculteur, Nendaz